Publication de mai 2022

  • par

VOTE DU BUDGET 2022

Le dernier Conseil municipal du 28 mars nous a permis d’étudier les finances de la ville, puisque parmi les 12 délibérations, plusieurs concernaient le budget, dont l’examen et le vote du budget primitif 2022.

Comme déjà évoqué dans nos articles, le budget est un acte juridique obligatoire qui traduit des choix politiques ayant des conséquences sur le quotidien des Maxois.

Lors de ce conseil, nous sommes intervenus pour souligner quelques points (marge de gestion excédentaire et non investissement en fonctionnement; absence d’un plan d’investissement pluriannuel).

Certaines orientations de ce budget ne sont pas les nôtres et notre analyse s’appuie sur notre sens des responsabilités en tant qu’élus. Nous savons que les budgets municipaux sont contraints et répondent à des règlements stricts et toutes les communes sont soumises aux mêmes disciplines comptables. Les leviers qui permettent de réaliser des économies ou de générer de nouvelles recettes sont de moins en moins nombreux. Avec le développement des pratiques de mutualisation, les communes de gauche et de droite se retrouvent aux mêmes tables de négociation pour offrir aux concitoyens métropolitains des services transparents qui tendent à gommer les différences tarifaires.

Mais tout n’est pas identique heureusement ! La différence entre les valeurs de gauche et celles de droite tiennent plus dans les politiques publiques. C’est pourquoi, Christine Minery et David Boivin ont voté contre ce budget. (A noter que Emmanuelle Herbuveaux ne fait plus partie de notre groupe et siège en tant qu’indépendante.)

Même si nos deux voix contre sont bien entendu minoritaires, c’est aussi le moyen d’exprimer notre positionnement à gauche.

La dernière délibération de ce conseil a concerné une subvention exceptionnelle en direction de l’Unicef, concernant le conflit entre la Russie et l’Ukraine. D’ailleurs, dès le 7 mars, nous avions interpelé M. Le Maire sur ce sujet avec quelques questions : quel soutien concret pourrait apporter notre ville ? A Quel engagement le Conseil Municipal peut-il souscrire ? Peut-on envisager une délibération pour une subvention exceptionnelle ? D’autre part, quelles sont les possibilités d’accueil de réfugiés ?

Autre sujet actuel : le budget participatif, 30 000 € y est consacrés cette année pour Saint Max.

Pour info, Essey-lès-Nancy a budgété également 30 000 € et Malzéville 25 000 €. Notre groupe a proposé 7 projets. Nous avons participé à une réunion plénière où a été évoqué l’ensemble des propositions.

Nos propositions : sécurisation des bords de Meurthe, mise en place de pupitres historiques et pédagogiques sur les sites « remarquables » de Saint Max, installation d’un garage à vélos sécurisé, l’Art dans la ville (peinture taguée sur les murs du parking Carnot), Installation d’un frigo solidaire, des toilettes pour les aires de jeux municipales, mini jardins potagers et petits vergers École Jules Ferry.

Certains projets relèvent des compétences métropolitaines, les autres seront regroupés par thème et feront l’objet d’un vote de la population. Nous avons tous notre mot à dire, n’hésitez pas à FAIRE ENTENDRE VOTRE VOIX !!

Notre permanence mensuelle a lieu chaque premier samedi du mois, venez-nous retrouver à partir de 10h, salle Georges de La Tour au premier étage du Foyer Gérard Léonard. L’occasion d’échanger, d’écouter vos attentes, de partager, de réfléchir ensemble et élaborer des projets. Vous pouvez aussi continuer à nous suivre et nous interpeler sur notre site : http://saint-max-autrement.fr/

Pour Le groupe Saint Max, Autrement Avec Vous : contact@saint-max-autrement.fr,

Ses élus au Conseil : Christine Minery et David Boivin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
20 × 23 =