Aller au contenu

Publication de juin 2020

  • par

Budget participatif : On doit mieux faire…

La majorité municipale a initié cette année la mise en place d’un Budget participatif. Nous nous en sommes réjouis d’autant plus que cette initiative rejoignait la proposition de « démocratie participative » de notre programme.

Le Budget Participatif est, parmi d’autres, un outil pour créer du lien entre les citoyens et les élus en établissant un dialogue entre eux. L’initiative méritait donc une réflexion approfondie tout au long de son élaboration et de son suivi.

Qu’en est-il à Saint-Max ?

• « Faire du citoyen un acteur de la vie locale » (Bulletin Municipal n° 233) est un axe essentiel du projet : il ne doit souffrir d’aucune exclusive ; Pourtant, les élus de l’opposition, qui, rappelons-le encore une fois, représentent 20% de la population, n’avaient été ni consultés, ni associés à son élaboration.

• Retour aux porteurs de projets :

  • pas d’accusé de réception du dépôt de projet
  • pas de compte rendu de la réunion du 7 avril réunissant la Mairie et les porteurs de projets
  • pas d’information sur le sort fait à leur(s) projet(s) ni sur les motivations des choix opérés.

• Le cahier des charges du Budget Participatif paru dans le Bulletin Municipal n° 233 semblait clair : « Proposer des projets d’investissement … dans un souci de constante amélioration du cadre de vie », qui « peuvent concerner le bien vivre ensemble, la transition écologique ou le développement économique ». On peut donc s’étonner de voir figurer parmi les projets pré-retenus un événement festif (n° 5), certes intéressant mais qui n’est pas un investissement répondant à l’amélioration du cadre de vie.

• Vote des habitants. Ils sont appelés à voter avant le 30 juin sur une liste de 8 projets. Mais si on veut les comprendre, découvrir ce qu’ils recouvrent, le coût prévu de chacun d’eux (quels projets seront réalisables dans l’enveloppe des 30 000 € ?), il est quasiment impossible de trouver des informations, en particulier sur le site de la mairie. Dans ces conditions, comment peut-on faire un choix éclairé ?

Bien sûr, c’était une première et il fallait bien essuyer les plâtres. Mais une réflexion et une préparation plus partagée auraient pu éviter de mieux répondre à l’objectif initial.

Une occasion en grande partie manquée ?

Ce bulletin paraîtra au démarrage des congés d’été, la Plage des Deux Dives (sur les communes de Nancy-Tomblaine-Saint Max) sera donc déjà ouverte (prévue du mercredi 15 juin jusqu’au 4 septembre). Pour cette deuxième édition, les piscines, les jeux d’eau, les espaces de restauration et le sable ont été reconduits.

Mais la volonté de la Métropole est de proposer un lieu de nature en pleine ville. (des espaces de verdure, une « l’écozone », une cabane en bois de 130 m², un bateau de plaisance …) : 40 000 m² d’espace de détente, de sport et d’activités ! Nous vous souhaitons à tous un bel été reposant, distrayant, familial !

Notre permanence mensuelle reprend après la pause estivale. A compter du 3 septembre, venez-nous retrouver à partir de 10h, salle Georges de La Tour au premier étage du Foyer Gérard Léonard. L’occasion d’échanger, d’écouter vos attentes, de partager, de réfléchir ensemble et élaborer des projets. Vous pouvez aussi continuer à nous suivre et nous interpeler sur notre site : http://saint-max-autrement.fr/

Pour Le groupe Saint Max, Autrement Avec Vous : contact@saint-max-autrement.fr,

Ses élus au Conseil : Christine Minery et David Boivin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
17 − 3 =