Publications de novembre 2021

  • par

Les infos de la Métropole.

Pour le bien-être des habitants, le président du Grand Nancy Mathieu Klein confirme sa volonté d’appliquer les piliers de son action : la justice sociale, la transition écologique et l’attractivité.

L’un des dossiers majeurs concerne l’habitat. La crise sanitaire a mis en évidence tous les problèmes liés au logement quel que soient la situation ou l’âge de l’habitant.

Bertrand Kling, maire de Malzéville est le vice-président de la Métropole délégué au développement urbain. Il souhaite poursuivre une politique ambitieuse, volontariste, cohérente sur l’ensemble des 20 communes de la Métropole. Le logement pour tous, c’est développer l’offre pour tous les profils : familles, jeunes, séniors, étudiants…Quel que soit le projet de chacun, il doit trouver un écho, une réflexion, une solution.

La réflexion se fait donc à travers divers modes d’habitat. L’accession à la propriété est relayée à travers la Métropole pour que les aspirations de futurs propriétaires soient respectées. L’habitat collectif est aussi pris en compte pour offrir aux résidents un logement fonctionnel, personnel et écologique.

Les plus démunis peuvent compter sur un certain nombre d’associations et de collectivités locales pour trouver des solutions d’hébergement dans le respect et la dignité. C’est souvent un tremplin pour accéder à des logements pérennes. Le Grand Nancy en partenariat avec l’Etat, la CAF, les bailleurs sociaux et associations lancent un projet en 2021 « Logement d’abord » pour lutter contre le sans abrisme. Le logement est la première condition pour une réinsertion sociale réussie. De même, le logement doit impérativement être pensé en termes d’accessibilité, de confort et de sécurité pour les personnes handicapées et les ainés.

Les villes de demain se réinventent dans le cadre des différents documents de planification urbaine . Comme la Métropole, nous souhaitons que l’humain soit au cœur des choix. Une ville où esthétique rime avec écologie, une ville plus verte pensée en concertation avec ses habitants, entre dialogue et action. Différents exemples à travers la Métropoles sont inspirants.

A Saint Max, l’opposition s’est associée au vote de la délibération portant sur un « permis de louer » pour lutter contre l’exploitation de propriétaires peu scrupuleux qui louent des logements insalubres. C’est un moyen de contrôle pour que le logement loué soit décent en partenariat avec la CAF.

Plusieurs villes voisines ont mis en place des budgets participatifs. L’occasion pour les habitants de participer et de réaliser de véritables projets alternatifs. Nous souhaitons qu’il en soit de même à Saint Max, une véritable concertation et des moyens de réalisations!

Nous reprenons notre permanence mensuelle à partir du samedi 6 novembre 2021. Chaque premier samedi du mois, venez-nous retrouver à partir de 10h, salle Georges de La Tour au premier étage du Foyer Gérard Léonard. L’occasion d’échanger, d’écouter, de partager. Vous pouvez aussi continuer à nous suivre et nous interpeler sur notre site : http://saint-max-autrement.fr/

Le groupe Saint Max Autrement Avec Vous : contact@saint-max-autrement.fr

Christine Minery, Emmanuelle Herbuvaux, David Boivin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 12 =