Publications de février 2021

  • par

SOLIDARITE !
Ce début d’année 2021 nous donne traditionnellement l’occasion de vous
présenter nos vœux. La situation nous impose de les formuler uniquement
virtuellement hélas !
Nous souhaitons avant tout vous partager nos vœux de SOLIDARITE, ce beau
nom qui s’applique à l’attitude responsable de chacun consistant à aider les
personnes qui en ont le plus besoin… 2020 en a été un formidable exemple, nous
avons tous collectivement salué le dévouement de tous les personnels soignants, de tous ces métiers qui nous ont permis de continuer à vivre « presque » normalement, de toutes les initiatives envers les plus fragiles et les plus démunis, de tous ces petits gestes qui ont adouci le quotidien compliqué, de tous ces métiers qui nous sont soudainement apparus si indispensables !
Malheureusement, ce maudit virus n’a pas encore dit son dernier mot et les
conséquences vont être dramatiques pour les plus fragiles de notre société. Les
jeunes, les étudiants, les travailleurs précaires, les chômeurs, les personnes à la
rue plongent encore plus dans la misère et le dénuement, et nous ne mesurons
pas encore les répercussions économiques et sociales de la pandémie. Le risque
est que la fracture sociale se creuse davantage.
Notre jeunesse est en particulier durement frappée. Entre 2002 et 2018, le taux
de pauvreté des 18-29 ans a augmenté de 50 %, passant de 8 % à 12 %. La crise
sanitaire et le confinement n’ont fait que mettre en avant cette précarité. Face à
la violence de cette situation et ses impacts socio-économiques dévastateurs, les
jeunes sont dans une profonde incertitude… L’extrême pauvreté dans laquelle ils
sont parfois plongés leur supprime même toute envie d’avenir : constat terrible.
Notre métropole et son Président Matthieu Klein ont engagé sous plusieurs
aspects une politique jeunes.
Lors du dernier conseil Métropolitain du 17 décembre 2020, une délibération a
été proposée pour que s’exerce la SOLIDARITE : « Dans l’attente de nouvelles mesures à destination de la jeunesse, l’ouverture du RSA (Revenu de Solidarité Active) aux 18- 25 ans, peut être un filet de sécurité leur permettant de retrouver de la dignité, de créer les conditions d’une réelle émancipation et de poursuivre plus
sereinement leur recherche d’une situation stable. Si nous avons collectivement
pris notre responsabilité en la matière, il est plus qu’urgent que le Gouvernement
prenne dûment conscience de la sienne.»
Ce vœu a été adopté à la majorité de 46 voix pour, 17 contre et 7 abstentions.
Parmi les contre, nous déplorons les votes de Eric Pensalfini et des deux autres
conseillers métropolitains représentant Saint Max. Un vœu, un simple vœu de
SOLIDARITE, autre nom de la Fraternité qui est dans la devise de la République,
mais que le Maire n’a pas souhaité mettre en avant…
La SOLIDARITE est aussi ce qui distingue la Gauche de la Droite en politique.
Nous adressons aux Maxoises et aux Maxois tous nos vœux de SOLIDARITE
collective et individuelle, que chacun prenne soin de ceux qui les entourent pour
que la fin de cette pandémie arrive vite, très vite !
Vous pouvez dorénavant nous lire aussi sur le site internet de la Mairie et continuer à nous interpeller et poser vos questions : http://saint-max-autrement.fr/.
Notre permanence mensuelle est suspendue pour le moment, elle reprendra dès
que possible.
Christine Minery – Gérard Grandclaudon – Emmanuelle Herbuvaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 17 =